Table de Concertation en Violence Conjugale et Agressions à Caractère Sexuel de Laval

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

NOUVEAU SUR LE SITE

PRISES DE POSITION

22 Août 2014 Communiqué (21 août 2014) : Utiliser les réseaux sociaux pour rejoindre les victimes et auteurs de violences Lire la suite...
06 Décembre 2013 Communiqué 6 décembre 2013 : nier les inégalités met les femmes en danger Lire la suite...
31 Janvier 2013 "Vibre à ton rythme" : un carnet d'éducation à des relations amoureuses et sexuelles saines Lire la suite...
20 Décembre 2012 Travail à la chaîne : une journée de conférences interactives (7 février 2013) Lire la suite...
17 Décembre 2012 Communiqué de presse 17 décembre 2012 : La période des fêtes, une période de réjouissances? Pas pour les victimes de violences conjugale et sexuelle Lire la suite...

Est-ce que vous avez des comportements violents auprès de votre conjointe?

Index de l'article
Est-ce que vous avez des comportements violents auprès de votre conjointe?
Les comportements de contrôle ou de violence
Pourquoi suis-je comme ça?
Oui, mais...
J'ai besoin d'aide
Comment ça se passe si je consulte?
Suis-je seul à vivre ça?
Ressources d'aide
Annexe : les 5 formes de violence
Toutes les pages

*** Ce texte a été produit par l’organisme L'Accord-Mauricie, en étroite collaboration avec la Table de concertation en violence conjugale et agressions à caractère sexuel de Laval. Nous les remercions pour leur précieux travail. 

Mise en contexte

« C’est arrivé une fois, faut en revenir! » 

« Ça brasse au travail, j’ai de la pression, pis tu viens m’emmerder avec tes histoires! »

« C’est juste une claque, j’t’ai pas battue. »

« Tu le sais que chu jaloux pis tu gardes ton ex dans tes amis Facebook, tu me cherches! »

« J’avais bu, chu pas violent, j’ai eu un black out. »

« T’es même pas assez intelligente pour voir que tu comprends rien! »

 
Vous êtes allés trop loin. Vous le savez, mais vous estimez que vos actes sont justifiés. Après tout, les chicanes, ça arrive dans tous les couples. Elle a eu peur? C’est qu’elle est marquée par son ex, LUI, il était violent. Intérieurement, vous avez des soucis. Est-ce que ça vous rend irritable? Non! Dans la vie, il ne faut pas s’apitoyer sur son sort. Vous êtes un homme, vous savez gérer ça. Elle a compris maintenant, elle va faire attention, une petite soirée en amoureux et le tour est joué…


Nouvel incident…

« Elle est trop permissive avec les enfants, moi je leur dis une fois et c’est fini, faut que je fasse tout! »

« Elle est influençable, hystérique, dépressive, j’ai pas le choix de la réveiller! »

« Mon ex m’a trompé, j’ai la confiance fragile maintenant. »

« Chu impulsif, mais chu pas violent, j’étais sur les nerfs. »

 
Vous êtes allé trop loin et vous le savez. Intérieurement, vous vous sentez dépassé, en colère, à bout, coupable, honteux, irrité, mêlé, triste. Vous vous faites des scénarios négatifs et commencez à avoir peur de perdre le contrôle. Vos enfants, votre conjointe, sont choqués, apeurés, blessés. Consulter? Voyons, ce n’est pas vous le problème! Si elle fait ce que vous demandez, vous ne serez pas obligé d’en arriver là. Vous allez régler la question en famille. Ils vont comprendre et vous aider à ne plus les agresser. Vous consentez à madame que vous pourriez mieux communiquer vos besoins et que vous êtes prêts à envisager une thérapie de couple, parce qu’après tout, chacun a sa part de responsabilité dans le conflit, c’est 50-50. Vous remettez donc rationnellement le compteur à zéro, en laissant de côté votre état intérieur et les impacts de vos comportements.


Récidive

« Elle était couchée, elle avait pas fait le souper, les enfants criaient, j’ai sauté un plomb! »

« Elle est rentrée à 22h00 de chez son amie et n’a pas vu le temps passer. Elle m’aime pas, celle-là et elle lui brouille les idées. Hey, c’est qui  le cave? »

« Encore Facebook! Et elle ferme tout quand j’arrive! J’ai-tu une poignée dans le dos, moi? »

« C’était peut-être violent, mais c’est pas moi d’habitude, j’ai vu rouge! »

 Vous êtes allé trop loin et vous le savez, mais cette fois, ça va vraiment mal. Madame remet en question la relation, elle veut prendre ses distances et réfléchir. Elle est partie, elle est allée en maison d’hébergement et vous craignez qu’elle porte plainte ou qu’elle vous quitte pour de bon. Elle vous évite, il y a eu plainte pour violence à votre endroit, la DPJ est intervenue, etc. Intérieurement, vous avez peur. Vous regrettez vos gestes, promettez de changer, vous avez compris cette fois, vous lui ferez plaisir et irez consulter.

Entre nous, quelle aide recherchez-vous? Êtes-vous un homme ayant des comportements de contrôle ou de violence envers votre conjointe ou vos enfants?