Table de Concertation en Violence Conjugale et Agressions à Caractère Sexuel de Laval

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Est-ce que vous avez des comportements violents auprès de votre conjoint?

Index de l'article
Est-ce que vous avez des comportements violents auprès de votre conjoint?
Femme violente dans le couple
Les conséquences de la violence (Impacts sur vous et sur vos proches)
Intégrer des ressources d'aide pour femmes ayant des comportements violents
Toutes les pages

Les conséquences de la violence (Impacts sur vous et sur vos proches)

« C’est ma troisième relation qui foire en deux ans… Ils me disent tous qu’ils en ont assez de mes crises de jalousie… » 
« La DPJ est venue chez moi… ils disent qu’ils veulent m’aider, mais moi j’ai peur de me faire enlever mes enfants… » 
« Non mais ça s’peux-tu ! Il a appelé la police parce que j’ai fait une crise devant chez lui en allant chercher les enfants ! Y’a une plainte sur moi et je dois passer à la Cour… qu’estce que je vais faire ? » 
 « Plus je saute la coche, plus que je me sens coupable, et plus que je me sens mal, plus je saute la coche ! Comment je vais me sortir de ça ? » 
« Je le sens toujours sur la défensive quand je lui parle… J’ai juste voulu lui faire un câlin hier et il a sursauté… »
« Une plainte de harcèlement ? Parce que j’appelle trop souvent ? Bin voyons donc ! »  

La violence entraîne des conséquences dramatiques pour les personnes qui en sont victimes. Elle rejaillit ainsi sur toute la société. La violence brise de nombreuses vies, menace l’intégrité des personnes et a un impact sur leur santé physique et mentale. Elle amène les victimes à s’isoler et à se renfermer sur elles-mêmes, en délaissant leur travail, leurs études ou leurs activités sociales.  

Si vous vous reconnaissez comme agresseure au sein d’une dynamique de violence conjugale, il y a fort à parier que votre conjoint subisse des conséquences importantes, au niveau psychologique et peut-être même au plan physique. On ne peut vivre dans un milieu violent sans en ressentir des impacts. Tout le monde a droit au respect et à vivre dans un environnement dénué de violence. Les comportements violents vous ont peut-être été utiles à certains de moments de votre vie, mais ils ne sont pas acceptables pour autant. Sachez qu’il y a d’autres façons de se comporter et que de l’aide est accessible. 

Les impacts de vos comportements violents sur les enfants doivent aussi être abordés. Tout d’abord, les enfants peuvent répéter les comportements qu’ils ont vus et appris (vidéo Children See, Children Do ). De plus, les enfants témoins de la violence conjugale en ressentent les impacts . Vous exercez peut-être aussi des comportements violents sur eux, ce qui entraîne des conséquences sur leur santé physique et mentale. Heureusement, rien n’est irréversible et vous pouvez changer. 

Vous-même vivez sans doute plusieurs conséquences : ruptures amoureuses, plaintes à la police, processus judiciaire, signalements et suivis à la DPJ, interventions à la maison et/ou à l’école, honte, sentiment de culpabilité, isolement, dépression, automutilation, idées suicidaires, etc. C’est bien souvent dans ces étapes difficiles qu’on a envie de crier à l’aide. 

Comment vous en sortir? Vous vous sentez peut-être seule et il peut paraître hors de question d’en parler avec vos proches. Mais vous n’êtes pas seule à vivre cette situation. Vous n’êtes pas seule à vouloir vous cacher et à vous sentir coupable. Rester isolée ne fera qu’empirer ce cercle dans lequel vous êtes prise. 

Y a-t-il une façon d’agir autrement ? De ne pas utiliser la violence ? OUI ! Il faut comprendre ce qui motive nos comportements violents, nos réactions inadéquates. Pourquoi est-ce que j’agis comme cela ? Comment faire pour agir autrement ? D’où ça vient ? Qu’est-ce je veux et peux changer ? Bref, il faut demander de l’aide. 

 Que vous préfériez de l’aide individuelle ou de groupe, il est temps de faire le premier pas.